information handicap

L’Autisme

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Qu’est-ce que l’autisme ?

C’est un trouble neurodéveloppemental complexe qui fait partie des troubles envahissants du développement (TED) et qui dure tout au long de la vie.

Quel en est la cause ?

L’autisme est causé par un dysfonctionnement neurobiologique qui affecte les compétences de communication, les interactions sociales.

Pourquoi parle t-on de trouble du développement (TED) ?

Parce que cette pathologie apparaît généralement durant les trois premières années de la vie dans la période fondamentale du développement.

Parce qu’on peut observer des retards ou des anomalies dans toutes les sphères du développement à des degrés variables depuis la toute petite enfance jusqu’à l’âge adulte.

Les symptômes et leur sévérité varient d’un sujet à l’autre comme dans toutes les pathologies et varient également avec l’âge.

Il y autant d’autisme qu’il y a de personnes affectées par cet handicap.

 

Quels sont les signes les plus caractéristiques de l’autisme ?

L'autiste :

  • est fasciné par les objets qui tournent,
  • peut marcher sur la pointe des pieds,
  • obtient des résultats inégaux dans les mouvements précis,
  • ne craint pas le danger,
  • établit difficilement des contacts avec autrui,
  • établit difficilement le contact visuel,
  • est hyper actif ou hypo actif,
  • s'adonne à des jeux obsessionnels,
  • éclate de rire sans raison valable,
  • semble être sourd,
  • résiste aux caresses,
  • fait des crises de larmes, est désemparé sans que l'on sache pourquoi,
  • résiste aux méthodes conventionnelles d'enseignement, présente des anomalies du langage (écholalie, absence de langage),
  • semble insensible à la douleur, 
  • résiste aux changements de routine, 
  • préfère s'isoler, 
  • exprime ses besoins par des gestes.

Comment bien accueillir une personne atteinte d’autisme ?

  • Ne la dévisagez pas, soyez naturel, ne vous formalisez pas de certaines attitudes ou certains comportements qui peuvent paraître étranges. 
  • Faites attention à votre langage, n'employez pas de vocabulaire irrespectueux ou discriminant.
  • Considérez la personne à besoins spécifiques comme un usager ordinaire : adressez-vous à elle directement et non pas à son accompagnateur, s'il y en a un, ne l'infantilisez pas et vouvoyez-la.
  • Portez une attention particulière à la qualité de la communication. Ayez à disposition un moyen de communication écrite.
  • Proposez, mais n'imposez jamais votre aide. Ne soyez pas surpris si la personne refuse : elle est à même de vous indiquer ce qu'elle attend de vous ou la manière de l'aider.
  • Gardez le sourire et faites preuve de patience pour éviter de la mettre en difficulté : un accueil et un service adapté de qualité peut demander plus de temps.
  • Si des écrans télévisés sont présents dans votre établissement, veillez à activer le sous-titrage ainsi que l'audio-description.