Le handicap visuel

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

L'amblyopie est un terme général désignant, après toutes corrections, un degré de vision (acuité visuelle ou champ visuel) très médiocre, inférieur à 4 / 10.

La nature et le degré des déficiences visuelles sont multiples et les handicaps sont très variables selon l'individu et les conditions environnantes.

  • vision floue,
  • bonne vision dans des fourchettes de distance réduites,
  • champ rétréci ou entrecoupé,
  • difficulté de balayage du regard,
  • vision réduite en forte luminosité ou en pénombre,
  • sensibilité aux variations brusques de lumière,
  • absence de relief,
  • absence de couleurs...

L'amblyopie est un handicap qui peut passer inaperçu : regard totalement ''voyant'', allure non hésitante, vision de très petits objets, sans ou avec port de lunettes.

Les personnes déficientes visuelles ont souvent des difficultés de latéralisation et de repérage dans l'espace, de perception de l'espace et du mouvement à divers degrés.

Leur appréhension de l'information est séquentielle, du fait de leur vision non globale, et souvent partielle au premier abord.

Il existe des situations très diverses (personnes aveugles de naissance, personnes aveugles tardives ou avec un reste de perception visuelle).

Comment bien accueillir une personne ayant un handicap visuel ?

  • Ne la dévisagez pas, soyez naturel, ne vous formalisez pas de certaines attitudes ou certains comportements qui peuvent paraître étranges.
  • Faites attention à votre langage, n'employez pas de vocabulaire irrespectueux ou discriminant.
  • Considérez la personne à besoins spécifiques comme un usager ordinaire : adressez-vous à elle directement et non pas à son accompagnateur, s'il y en a un, ne l'infantilisez pas et vouvoyez-la.
  • Portez une attention particulière à la qualité de la communication. Ayez à disposition un moyen de communication écrite.
  • Proposez, mais n'imposez jamais votre aide. Ne soyez pas surpris si la personne refuse : elle est à même de vous indiquer ce qu'elle attend de vous ou la manière de l'aider.
  • Gardez le sourire et faites preuve de patience pour éviter de la mettre en difficulté : un accueil et un service adapté de qualité peut demander plus de temps.
  • Si des écrans télévisés sont présents dans votre établissement, veillez à activer le sous-titrage ainsi que l'audio-description.
  • Présentez-vous oralement en donnant la fonction que vous occupez. Si l'environnement est bruyant, parlez bien en face de la personne.
  • Informez la personne des actions que vous réalisez pour la servir. Précisez oralement si vous vous éloignez et si vous revenez (" je pars ", " je suis revenu ").
  • S'il faut se déplacer, ne prenez pas le bras de la personne. Proposez le vôtre et marchez un peu devant pour guider, en adaptant votre rythme. Si la personne a un chien guide d'aveugle ou une canne, placez-vous de l'autre côté. Annoncez précisément et clairement les changements de direction et les obstacles.
  • Acceptez les chiens guides d'aveugles dans l'établissement, même s'il s'agit d'un établissement du secteur de l'alimentation.
  • Ne dérangez pas le chien guide d'aveugle, en l'appelant, le caressant, le distrayant, en saisissant son harnais : il travaille.
  • Certaines personnes peuvent signer des documents. Dans ce cas, il suffi t de placer la pointe à l'endroit où elles vont apposer leur signature.
  • Informer la personne déficiente visuelle sur l'environnement en décrivant précisément et méthodiquement l'organisation spatiale du lieu, ou encore de la table, d'une assiette... Évitez les termes purement visuels comme "par ici", " par là-bas "... N'hésitez pas à employer le vocabulaire habituel comme par exemple " voir ".
  • Prévenez de tout changement dans l'environnement.
  • Si la personne est amenée à s'asseoir, guidez sa main sur le dossier et laissez-la s'asseoir elle-même.
  • Si de la documentation est remise (menu, catalogue...), proposez d'en faire la lecture ou le résumé.
  • Présenter et décrire les prestations proposées si cela s'avère utile pour le repérage de la personne.
  • Concevoir une documentation adaptée en gros caractères (lettres bâton et police de caractère 16, minimum 4.5 mm) ou imagée, et bien contrastée.
  • N'hésitez pas à proposer de l'aide si une personne semble perdue, en vous approchant pour qu'elle comprenne que vous vous adressez à elle.