Le handicap mental

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Les causes du handicap mental sont variées : anomalies chromosomiques, maladies génétiques, problèmes neurologiques, accidents de la vie…

Le handicap mental se traduit par une déficience intellectuelle stable, durable et irréversible.

Les personnes ayant un handicap mental présentent, sous des formes variées, une ou plusieurs déficiences dans le fonctionnement de l’intelligence, s’accompagnant le plus souvent de troubles secondaires du langage, de la motricité, des perceptions sensorielles, de la communication, du discernement.

Le handicap mental est plutôt défini par ses manques (affectifs, intellectuels, physiques) quelles qu’en soient les origines.

Le handicap mental a une incidence sur la capacité d’abstraction, de concentration, de coordination, de mémorisation, de repérage dans l’espace et le temps.

Il implique également une difficulté d’adaptation aux exigences culturelles de la société (parmi lesquelles la communication, la santé et la sécurité, les aptitudes scolaires fonctionnelles, les loisirs et le travail).

Comment bien accueillir une personne présentant un handicap mental ?

  • Ne la dévisagez pas, soyez naturel, ne vous formalisez pas de certaines attitudes ou certains comportements qui peuvent paraître étranges.
  • Faites attention à votre langage, n'employez pas de vocabulaire irrespectueux ou discriminant.
  • Considérez la personne à besoins spécifiques comme un usager ordinaire : adressez-vous à elle directement et non pas à son accompagnateur, s'il y en a un, ne l'infantilisez pas et vouvoyez-la.
  • Portez une attention particulière à la qualité de la communication. Ayez à disposition un moyen de communication écrite.
  • Proposez, mais n'imposez jamais votre aide. Ne soyez pas surpris si la personne refuse : elle est à même de vous indiquer ce qu'elle attend de vous ou la manière de l'aider.
  • Gardez le sourire et faites preuve de patience pour éviter de la mettre en difficulté : un accueil et un service adapté de qualité peut demander plus de temps.
  • Si des écrans télévisés sont présents dans votre établissement, veillez à activer le sous-titrage ainsi que l'audio-description.
  • Faites preuve de patience, d'écoute et de disponibilité, montrez-vous rassurant, tout en gardant une attitude naturelle. Sourire peut aider à mettre en confiance.
  • Ne vous formalisez pas de certaines attitudes, ne faites pas de gestes de crainte ou de mépris.
  • Parlez normalement avec des phrases simples, sans négation, en utilisant des mots faciles à comprendre.
  • Évitez les longs raisonnements.
  • Faites appel à l'image, à la reformulation, à la gestuelle en cas d'incompréhension, en utilisant un catalogue, un plan, un dessin par exemple.
  • Laissez la personne réaliser seule certaines tâches, même si cela prend du temps.
  • N'abandonnez pas la personne handicapée, sans relais.
  • Utilisez une signalétique adaptée et des écrits "facile à lire et à comprendre".
  • Aidez la personne pour le règlement, notamment dans le comptage de l'argent.
  • Refusez les conversations intimes, réorientez la conversation fermement et clairement.
  • Acceptez le chien d'assistance dans votre établissement, même s'il s'agit d'un établissement du secteur de l'alimentation.